Recul du marché locatif résidentiel

27/03/2019

Une tendance se confirme: celle de la baisse des loyers du marché privé entre deux locataires consécutifs avec une chute moyenne de 0,6% depuis 2014 (0,3% en 2018). Ce phénomène touche l’ensemble du territoire et pas seulement les métropoles, alors que le taux de mobilité résidentielle continue d’augmenter.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer ce recul : l’augmentation du nombre des foyers à revenus moyens et élevés ayant opté pour la propriété et l’arrivée sur le marché de la location de foyers à revenus plus modestes. Fort de ce constat, il est difficile de rendre le dispositif d’encadrement des loyers responsable de ce repli.

La dégradation de l’état du parc immobilier serait-elle une conséquence de ce recul des loyers ? En effet, de moins en moins de logements bénéficient de travaux avant d’être reloués (13,3% en 2018 contre 24,7% en 2013).