Importante baisse d’impôts pour les ménages d’ici 2020, mais faible pour les entreprises.

09/04/2019

De nouvelles mesures annoncées par l’exécutif viennent s’ajouter à celles déjà exposées par Emmanuel Macron en septembre 2018. Ainsi, la baisse d’impôts initiale pour les ménages de 6 milliards serait portée à un total de 14 milliards d’ici 2020, à raison de 10,6 milliards en 2019 et 3,1 milliards supplémentaires en 2020.

En détail, la poursuite de la baisse de la Taxe d’Habitation allégerait la fiscalité de 3,8 milliards en 2019 et de 3,1 milliards en 2020. D’autres mesures comme la suppression des cotisations salariales (4 milliards), la défiscalisation des heures supplémentaires (3 milliards pour 2019 et 800 millions pour 2020) et la baisse de la CSG (1,6 milliards), notamment pour les retraités modestes, sont autant de mesures visant à faire retomber la pression sociale que fiscale.

La Taxe Carbone ne verra sans doute finalement pas le jour, ce qui du coût allège de 1,9 milliards la fiscalité des ménages. En complément de ces mesures, des augmentations de taxation sont préconisées, comme la hausse de la fiscalité sur le tabac (500 millions pour 2019 et 600 millions pour 2020).

D’autres mesures en faveur des ménages moyens seraient à l’étude et devraient faire l’objet d’une annonce prochaine de l’exécutif.

En revanche, l’allègement fiscal prévu pour les entreprises est bien plus modeste. Hormis l’impact positif du Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et l’Emploi (CICE) pour 2019 (baisse de 20 milliards), les entreprises se voient obligées d’attendre 2020 pour bénéficier d’une nouvelle baisse de 2,4 milliards.